Fin Janvier près de 100 heureux ont eu la joie de rallier les Menuires afin de profiter d'une semaine à la montagne...

Une semaine, c'est un bien grand mot, du moins pour certaines personnes qui n'ont rejoint les Menuires que le lundi pour pouvoir terminer  le CoreWar.
PIPILOG : Nous, on s'est pris une caisse au CoreWar mais au moins, on a  bien skie !!!
 

 
 
La semaine fut très animée, sorties en boîte tous les soirs, afin de rejoindre les nombreuses Belges - étudiantes en Médecine - de la station.

PIPILOG : Bon tout ca epilog n'en sais rien puisque personne n'etait la pour verifier, encore de l'inventage d'infos !!! par contre toute l'equipe de pipilog etait presente. Les ventes de nos precendents numeros nous ont permis de pouvoir partir a l'oeuil.

Epilog :Le ski fût très... cassant. Il faut dire que la neige était plutôt dure puisqu'il n'avait pas neigé depuis quelques temps (nous avons eu en compensation en grand soleil toute la semaine). Le pire étant qu'il a neigé abondament quelques jours après notre départ.

PIPILOG : On a enfin trouve une info dans ce torchon qui ne soit pas invente
Alors comme ca vous allez vous mettre au vrai journalisme ???

Je disais donc qu'il y avait eu de la casse. Matérielle (plusieures paires de skis ou surfs cassés, on ne sait comment) et humaine (surtout chez les membres d'une certaine asso qui nous porte dans son coeur). Vous avez du constater les nombreux plâtres à l'Epita, fin janvier. EpX a gagné le concours haut la main (2/4). En effet il fallait savoir que la station abrite en meme temps que nos venerable amis d'EpX des immondes militaires de l'arme anglaise: la creme de la creme. Alors que les membres d'EpX mangeaient tranquillement, un gougeat anglais s'addressa d'une maniere particulierement rustre a une jeune demoiselle de nationalite suedoise; choque maxime un vaillant membre d'EpX, se precipita pour sauver cette jeune demoiselle encore inocente des mains souillees anglaise (double beurk).
Cependant le jeune militaire du haut de ces 2,24 metres et fort de ces 132 kg n'a rien voulu entendre a mes avertissements. j'ai donc du employer la maniere forte: je l'ai imobilise grace a une vieille prise indienne que j'avais apris avec un ancien moine coreen. Ne comprenant toujours pas et ne voulant pas ceder, j'ai ete oblige de le tuer. Seulement je n'avais pas vu que tout le regiment de parachutiste de la royal air force etait  tout pres. le combat fut difficile et long. cependant les anglais on finalement fuient apres la mort d'un nombre important des leurs. Quelques minutes apres ce terrible evenement et apres avoir pleinement satisfait a la curiosite de notre amie suedoise je me suis apercu que mon poignet me faisait mal.
Apres oscultation, rastou...le medic de service a diagnostique une fracture et lui a donc platre la main, puis lui a raconte une jolie histoire pour qu'il se rendorme tres vite et que ce genre de reve ne revienne plus au cours de la nuit !!!

Voila maintenant vous savez toute la verite sur l'histoire de maxime le grand.

PIPILOG : euhh...et puis d'abord , oseriez vous insinuer que les membres d'EpX ne savent pas skier ???
Bon c vrai et alors ???